Introduction à la culture traditionnelle chinoise

« L'Empire Céleste », c’est sous ce vocable que l’on connaît la Chine depuis les temps anciens. Cela ne se réfère pas uniquement à la puissance et à la position de la Chine en tant qu’Empire du Milieu de l'Asie orientale ; ceci implique également une signification plus profonde, décrivant une terre où le divin et le mortel ont un jour coexisté. Cela se réfère à la croyance selon laquelle le divin, à travers différentes dynasties, a transmis une culture riche et abondante au peuple chinois. C’est pour cela que l’on considère que la culture chinoise est « inspirée par le divin ». Par ailleurs, elle est la seule culture au monde à avoir une histoire connue et ininterrompue de 5000 ans. Elle a laissé derrière elle d'innombrables œuvres classiques littéraires, documents historiques, vestiges culturels et archives nationales reflétant son immense ampleur.

On dit que la culture chinoise a débuté avec l'Empereur Jaune, il y a quelques 5000 ans. Il cultivait le Tao (ou la Voie), et on disait qu'il possédait de grands pouvoirs et une grande sagesse. Il enseignait à ses sujets comment vivre en accord avec la Voie divine. D’anciennes légendes chinoises mentionnent de nombreuses divinités qui ont transmis aux humains des éléments essentiels de la culture. Par exemple: Cangjie a créé les caractères chinois, Shennong a transmis l'agriculture et Suiren a révélé les diverses utilisations du feu.

Les trois religions de la Chine, le Confucianisme, le Bouddhisme et le Taoïsme, sont le socle des 5000 ans de la civilisation chinoise. La pensée taoïste, considérée comme la source de la culture chinoise, fut systématisée par le sage Lao Tseu il y a plus de 2500 ans dans son livre Dao De Jing (Tao Te Ching). Le livre expose la mystérieuse Voie de l'univers, qu'il appelle le Tao.

Le Confucianisme met l'accent sur un code moral à l’adresse des gouvernements, des familles et du comportement individuel. Les enseignements de Confucius (551 – 479 av. J.C.) ont été les principes conducteurs de presque chaque dynastie chinoise à commencer par les Han (206 av. J.C. – 220 ap. J.C.). Tous ceux qui voulaient devenir fonctionnaires devaient passer des examens administratifs qui testaient systématiquement leur code moral et leur compréhension des classiques confucéens.

En 67 ap. J.C., le Bouddhisme est arrivé en Chine depuis l'Inde ancienne. Centré sur le salut personnel et la méditation, le Bouddhisme a eu un effet profond sur la culture chinoise, effet qui perdure encore aujourd'hui. C'est durant la Dynastie Tang (618 – 907) que les trois religions, le Confucianisme, le Bouddhisme et le Taoïsme ont atteint leur apogée durant une période souvent considérée comme le summum de la civilisation chinoise. 

Sous l'influence de ces croyances, la culture chinoise a engendré un système de valeurs riche et profond. Les concepts de « l'homme et la nature doivent être en harmonie, » « honorer le ciel pour connaître son destin, » et les cinq vertus cardinales de bienveillance, droiture, décence, sagesse et fidélité (ren yi li zhi xin) sont tous les produits des enseignements de ces trois religions. Ces principes ont constamment été présents au cours des 5000 ans de l'histoire de la Chine.

Misconception 1: “But when I was in China I saw…”
Misconception 2: Shen Yun Dances about Falun Gong are “Political”
Misconception 3: Not Seeing Beyond the Superficial
Misconception 4: Ancient China was Backwards and Oppressive
Misconception 5: Traditional Culture Made China’s Science Lag